Salut les aventuriers de la nature,

Aujourd’hui je vous propose de réaliser une empreinte d’écorce d’arbre.
Pourquoi ?
Déjà pour prendre le temps de le regarder et le toucher mais aussi pour apprendre à reconnaître l’arbre à coup sûr. Si l’arbre perd ses feuilles, ses fruits et ses fleurs au cours des saisons, l’écorce, elle reste !

Le principe est simple : mouler l’écorce avec un matériau souple. J’utilise de l’argile mais à la maison tu peux utiliser de la pâte autodurcissante, de la pâte à sel ou même de la pâte à modeler. D’ailleurs voilà une recette de pâte à modeler autodurcissante à fabriquer toi-même juste-là.

Il te faut :

  • un matériau à modeler (argile, pâte autodurcissante ou autre)
  • un arbre
  • un rouleau à pâtisserie, une bouteille ou n’importe quoi d’autre pour étaler la pâte.
  • un carton pour transporter ton moulage
  • et c’est tout !
  1. Prépare ta plaque de moulage. Forme une grosse boule de pâte puis étale-la au rouleau. Elle doit être assez épaisse (3 à 4 cm) pour ne pas s’écraser sur l’arbre.
    Plaque de bois avec trois petit pain d’argile.
  2. Part à l’aventure. Trouve un arbre qui te plaît et prend le temps d’observer son écorce, de la toucher.
    Pain d’argile appliqué sur l’écorce d’un chêne.
  3. Applique la plaque de moulage doucement sur l’écorce. Appuie un peu pour que le relief s’imprime dans la pâte. Attention, ne tape pas trop fort dessus… elle risquerait de rester collée à l’arbre.
    On tape doucement sur le pain d’argile.
  4. Décolle là doucement de l’arbre. Tu peux t’aider d’un petit bâton. Voilà ton moulage est prêt.
    Série de moulage en argile.

Un petit conseil : choisi plutôt une écorce qui a un fort relief, comme un vieux chêne ou un pommier. Les arbres au tronc lisse ne marquent pas bien la pâte.

Tu peux maintenant inscrire le nom de l’arbre, mouler une feuille s’il en reste.

Si tu as choisi de la pâte autodurcissante, ton empreinte va sécher en quelques jours et se conserver. Pour de la pâte à sel il faudra la cuire au four avec un adulte.

Nos moulages en terre seront cuits dans quelque temps et tous ensemble nous les installerons dans le terrain au pied des arbres pour créer un petit parcours botanique.

On peut aussi en faire des « boîte à toucher » pour reconnaître les arbres à l’aveugle, un mémory tactile, ou simplement une petite décoration à suspendre.