Le club Nature c’est en plein air. Facile à dire en juin mais au cœur de l’hiver… entre la boue, la pluie, la neige, le froid, la tentation de rentrer au chaud est grande.

Et pourtant, le grand air frais (très frais) fait un bien fou aux enfants et l’hiver est une source d’émerveillement souvent négligée.
En ce début d’année, nous avons eu la chance d’avoir quelques résidus de neige à l’ouverture du club Nature. En quelques secondes et sans gants, les enfants formaient des boules de neiges, léchaient la glace, sous l’œil inquiet de l’animatrice. Heureusement, un bon feu tournait déjà.

Comment survivre à l’hiver en plein air ?

  • Avoir un point chaud !
    Chez nous il s’agit d’un foyer en plein air. Le secret est donc d’anticiper (mettre du bois au sec, démarrer le feu avant la séance) pour que les flammes soient actives.
    Un brasero ou un four en terre ferrait aussi très bien l’affaire !
    Un feu de cagettes et de branches de noisetier.
  • Avoir un coin au sec.
    Habituellement nous nous asseyons tous au sol, sur des peaux mais en ces temps humides les bancs et chaises sont nécessaires et appréciés. Pour abriter une dizaine d’enfants, nous utilisons un petit barnum de 9 m2 avec ses parois latérales en cas de pluie ou vent. L’idée n’est pas de rester dessous mais d’avoir une zone de repli en cas de pluie.
  • Bouger !
    Aux oubliettes les activités minutieuses et statiques ! En hiver on court en tout sens. Jeux de relais, chasse aux trésors, courses en sac tout est bon pour se réchauffer. Les enfants  qui sont plus souvent en intérieur quand il fait froid, sont ravis de se défouler un peu.
    Les enfants se regroupent pour la chasse au trésors.
  • Bien s’équiper.
    Visiblement les enfants sont naturellement moins frileux que nous. Il faut dire qu’ils dépensent beaucoup d’énergie à courir partout. Quoiqu’il en soit, il vaut mieux que le froid ne rentre pas. Au club Nature, combi de ski, gants, bottes et bonnets sont nos meilleurs amis. Au chaud, étanches, les flaques d’eau, la boue et la neige deviennent des jeux plutôt que des obstacles.
    Les enfants du club nature dans les bois en tenu d’hiver.
  • Prévoir un goûter réconfortant.
    Quel plaisir de boire un bon chocolat après avoir joué dans les bois C’est aussi l’occasion de profiter des richesses de la nature : le stock de châtaignes récolté à l’automne, fait un excellent goûter une fois grillé au feu de bois.
    Les mains plein de chocolat.