Corde : n.f.  Matériau constitué de torons tordus ensemble, fabriqué avec diverses matières textiles naturelles (lin, chanvre, coton, alfa, etc.) ou chimiques (polyamide, polyester, etc.) 

❓Le Saviez-vous ?

La plus ancienne corde connue est un fantôme. En 1953, l’abbé Glory travaillant sur les peintures de la grotte de Lascaux découvrit en pied de paroi une section de cordage « d’une trentaine de centimètre de long ». Le cordage, comme son empreinte dans le sol ont aujourd’hui disparus néanmoins cette découverte atteste de l’usage de cordes, sans doute végétales, dès le Paléolithique Supérieur.

🌻 Tournez, retournez : toronnez !

Les cordes et cordages répondent à la nécessiter de nouer, lier, assembler sur de grandes longueurs mais aussi tirer, tracter, soulever. Les lianes de type vigne vierge, clématite peuvent constituer des liens sommaires mais peu résistants. Il ne faut pas confondre corde et fils. Un fils est un brin unique alors qu’une corde est un assemblage toronné de plusieurs fils.

Cordon
Une cordelette à deux brins

Le toronnage consiste à appliquer aux fibres une torsion et une contre torsion c’est-à-dire qu’un brin est tordu dans un sens, l’autre à l’opposé. Cette mise en tension renforce la résistance des deux brins assemblés ensemble. Plus les brins sont nombreux, plus les cordes sont épaisses.

De nombreux matériaux fibreux peuvent permettre avec pas ou peu de transformation d’obtenir un cordage. Les matériaux les plus utilisés sont le chanvre et le lin qui ont de longues fibres résistantes, mais on peut aussi obtenir une cordelette à partir des fibres d’orties, de feuilles de roseaux tressées, de sisal, de l’éclisse de ronces ou encore de crins de chevaux (technique employée par les cow-boys) et même en fibre de coco.

Tissage Gander Atelier Historique Mai 2015 05
Fibres de lin en écheveau

Le chanvre, originaire d’Asie Mineure, est l’une des plus anciennes plantes domestiquées par l’Homme. Le lin, est lui aussi importé du Proche Orient par les populations d’éleveurs-agriculteurs lors de l’expansion du Néolithique. Afin de pouvoir réaliser des cordes, les brins sont cassés, les fibres sont extraites de la plante. On parle de filasse. Les fibres de filasse sont ensuite filées (à la ceinture, à l’aide d’un fuseau ou d’un rouet) pour former des fils de caret. Une fois plusieurs fibres filées, elles peuvent être assemblées en corde toronnée.

⏳De la préhistoire à la mécanisation, le même principe.

Les cordes en végétaux ou en fibres animales se conservent rarement ; c’est donc une histoire en creux, au fils des usages et des représentations qui se dessine.

L’usage de fibres tressées ensemble remonte vraisemblablement très loin dans le temps. Une étude très récente (publiée début avril 2020) a permis d’identifier un tout petit fragment de fils sur un outil en silex attribué à l’Homme de Néandertal près de 40 000 av. notre ère (Site archéologique de l’Abri du Maras, Ardèche, France).

En Ardeche Un Site Revele Les Restes Dune Corde Fabriquee Il Y A 40000 Ans Par Neandertal
Vue au microscope électronique d’un fragment de corde d’à peine 6 mn, attribué à Néandertal.

L’utilisation de cordes est largement attestées à partir du Néolithique. Les sites lacustres du Néolithique moyen révèlent des fragments, associés à des tissages, les tourbes livrent des empreintes et les poteries de la culture dite Cordée nous offrent de nombreux décors : répandue sur l’Europe du Nord entre 3000 à 2000 av. N-E, ces poteries sont caractérisées par des décors en cordelettes imprimées.

L’usage textile du lin et du chanvre pour l’habillement ne se développe réellement qu’à la fin du Néolithique. Ces deux plantes sont pourtant présentes partout et sont parmi les premières cultivées sans doute pour l’usage en corderie. Depuis la préhistoire, les cordes sont utilisées pour la traction et le levage de lourde charge. L’édification des mégalithes de Stonehenge (au néolithique final) ou encore l’édification des pyramides sont autant d’exemples d’utilisation de cordes dans les travaux de forces. Durant l’Antiquité puis le Moyen-âge, de nombreux outils de levage utilisent des cordes associées à des poulies pour démultiplier les forces et diminuer la charge portée : la chèvre pour le levage de poutre ou bloc de pierre utilisée depuis l’antiquité ou la grue par exemple.

Pas 1097 R 2
Engin de levage médiéval

Au Moyen-âge, la corderie, stimulée par les besoins de la construction et de la marine se développe et les machines à corder se répandent. Il s’agit d’un système mobile qui imprime alternativement les torsions. Les plus grandes cordes réalisées étaient dédiées à la marine, elles pouvaient mesurer jusqu’à 200 m. La première machine mécanique à corder est inventée par l’anglais Richard Marsh en 1755. Les fibres synthétiques, suffisamment résistantes pour la corderie (nylon entre autres) n’apparaissent qu’à partir de 1950.

🎬 À vous de jouer !

Vous pouvez facilement réaliser une cordelette par tressage de ronces. Attention il vaut mieux vous munir de gants. À la repousse de printemps ou d’automne, sélectionner de longues tiges de ronce souple. À l’aide d’un couteau, grattez les épines pour les faire tomber.  Une fois la ronce nue, fendez-la sur la longueur en deux. Assemblez une extrémité des fils par un nœud puis commencez à toronner. Tenez le nœud dans votre bouche ou fixez-le sur un support. Prenez le fils de droite dans votre main droite, imprimez lui une torsion vers l’extérieur. Faites de même avec le fils de gauche dans votre main gauche. Croisez les fils. Puis recommencez, et ainsi de suite jusqu’à avoir obtenu une longueur suffisante. Arrêtez les fils par un nœud.